Bemol

Translations
References in periodicals archive ?
The clarinet key is given as si in the Prelude, lacking its bemol and the saxophone's key (mi bemol) is not shown anywhere.
De leur cote, Paul Craven et Eric Tucker apportent un bemol sur l'importance de la Loi des maitres et serviteurs dans le Hant-Canada et sur l'applicabilite des Combination Acts, lesquels avaient d'ailleurs ete suspendus en Angleterre en 1825.
C'est le paradis des oiseaux a un bemol pres comme tient a le signaler avec alarmisme notre interlocuteur qui regrette le fait que certains bergers et riverains de la foret chassent des oiseaux tres rares et d'une valeur inestimable avant d'en faire une bouchee qui ne vaut meme pas un amuse-bouche.
Seul bemol dans tout l'ouvrage, ce chapitre qui semble disproportionne par rapport aux autres, exprime peut-etre l'objet d'un autre debat, qui concerne la formation professionnelle des bibliothecaires musicaux.
Un autre type d'argument serait de mettre un bemol aux theses telles que celles formulees par Dewey ou George Santayana concernant une dissolution des traditions politiques allemandes dans une histoire des idees, ou Kant et la philosophie transcendantale constituerait un tournant vers l'interiorite de mauvais augure (p.
No tom de do, isso produz uma escala sem sustenido ou bemol, do-re-mi-fa-sol-la-si-do.
C'etait pour aussitot mettre un bemol : << mais, comme le juge en chef Lamer a ecrit dans Delgamuukw >> une interpretation selon le sens clair du texte revele que l'article 35 << n'a pas cree de droits ancestraux >>, mais qu'il a plutot << constitutionnalise ceux qui etaient "existants" en 1982 >> [notre traduction] (114).
Malgre ce petit bemol, Warren se montre convaincant dans son analyse.
Un bemol cependant, qui reside dans l'interpretation quelque peu anachronique de ces ecrits de femmes : ces missionnaires etaient sans doute moins <<interpellees par une culture amerindienne qui conjugue differemment masculinite et feminite>>, que ne l'annonce l'auteure en introduction, en insistant sur cette culture autochtone qui aurait <<constitue une echappatoire a l'insidieux clivage des sexes et perrnis de critiquer la repartition duelle et hierarchisee des attributs et des roles>> (15).
Evidemment au niveau du travail, il y a plus de travail a Toronto, ne serait-ce dans les musees, mais la vie a Toronto est beaucoup plus chere, tandis qu'a Montreal non ; aussi, a Toronto on travaille uniquement en anglais, c'est un bemol >>.
DUBOST, Thierry, "Boucicault, Friel et Kilroy: etude en do bemol majeur / Boucicault, Friel and Kilroy: A Study in Doh Flat Major', in Etudes irlandaises, 30:1, Spring, pp.