hallucinant


Also found in: Thesaurus, Medical, Wikipedia.

hallucinant

(həˈluːsɪnənt)
n
1. (Psychology) a person who experiences hallucinations
2. (Psychology) a drug that causes a person to experience hallucinations
Mentioned in ?
References in periodicals archive ?
A 60 ans, nous avons deja passe 20 ans a dormir, c'est hallucinant quand on regarde de pres, c'est dire a quel point le sommeil est important.
Phelps (31 ans) a pris sa retraite de sportif de haut niveau en aout dernier, apres les Jeux de Rio, oo il est alle chercher cinq nouvelles medailles d'or et une d'argent pour etablir un hallucinant record de 23 titres olympiques et 28 medailles (tous metaux confondus) en quatre Olympiades.
Moreover, the Court opines in a hallucinant manner the fact that although the applicant's allegations are not covered by immunity, they were not formulated in a parliamentary session, they were submitted at the meeting of a forum that can be compared to a legislative forum due to the structure and activity.
beaucoup moins que] C'est hallucinant qu'une construction aussi recente s'ecroule.
Fans have nicknamed him Alu-cinant, a pun on hallucinant, which means "incredible" in French.
Les brocanteurs font du business Les atteintes recentes au patrimoine moderne d'Alexandrie, s'inscrivent dans une longue serie de demolitions de palais et de villas qui se sont poursuivies a un rythme hallucinant faisant perdre a cette ville 30 edifices de ce type entre 2003 et 2006.
Esta novela, como la gran mayoria de la produccion de Arenas, logra salir de Cuba camuflada, y se publica primero en Francia con el titulo Le monde hallucinant (Paris: editions du Senil, 1968) y recien en 1969, se publica en espanol, a traves de la editorial mexicana Diogenes.
A travers Marlow racontant le sauvetage rate de Kurtz, Conrad lui-meme se libere des images noires qui l'ont habite, pendant huit ans, depuis son face-a-face de 1890 avec le monde en folie du Congo, jusqu'a la mise par ecrit de son hallucinant sejour congolais (5).
Hallucinant exercice de citation truquee, qui se deroule sur plus d'une page, et qui prelude au theme de la "profanation de la mere" (3) longuement mis en scene dans la redaction ulterieure de Ma Mere (vraisemblablement entame vers 1955 ou 1956).