Delirant

De`lir´ant


a.1.Delirious.
Webster's Revised Unabridged Dictionary, published 1913 by G. & C. Merriam Co.
References in periodicals archive ?
En depit des explications exhaustives et persuasives des deux ministres evoques dans son proces delirant, a savoir ceux de l'Habitat (et autres choses dit-il avec ironie) et de la Sante, il n'a pas eu de cesse de revenir a la charge, dans le but de s'essuyer les mains par rapport a ce qui se passe dans sa ville natale.
Illud attendant qui magicis artibus Christum tanta potuisse, et nomen suum ad apostolos in se convertendos arte ipsa consecrasse delirant, [...]." Cfr.
(4) Michel Foucault, Les Mots et les Choses: Une Archeologie des Sciences Humaines (Paris: Editions Gallimard, 1966), 62: "La magie, qui permettait le dechiffrement du monde en decouvrant les ressemblances secretes sous les signes, ne sert plus qu'a exphquer sur le mode delirant pourquoi les analogies sont toujours decues.
Legrandin dont le langage particulier ne fait que trahir son snobisme, vice incurable que le narrateur denigre de page en page a chaque fois qu'il le fait apparaitre dans la narration : tant le style metaphorique est important a voir dans le palimpseste proustien quand il s'agit de la recherche d'une << essence >>, tant le style metaphorique chez Legrandin est delirant dans son << faux palimseste >> propre a lui, trahissant son snobisme, revele a son insu.
"Damnee Manon, Sacree Sandra: Le sujet delirant" Le monde de Michel Tremblay.
Pe acest fond pot aparea uneori fenomene de psihoza toxica acuta, cu sindrom confuzional si fenomene delirant halucinatorii.
Boutin) ou encore le feminisme delirant de ces theories reprises par le lobby homosexuel (C.
Mourant, delirant, Rimbaud retourne, dans les derniers mots qu'il ecrit, A la fantaisie d'evasion et de voyage de la planche folle, au besoin de se trouver "A bord":