Figent

Fig´ent


a.1.Fidgety; restless.
Such a little figent thing.
- Beau. & Fl.
References in periodicals archive ?
Il reussit a capter des instants decisifs, les figent et nous les retransmet.
On est ebloui par la splendeur du souvenir : palettes de couleurs , d'odeurs, de voix, appel a la priere, chapelets de grains de poussieres a travers les faisceaux de lumieres, textures des murs, renouvelees par des generations de macons batisseurs, par les pluies torrentielles et les chaleurs diffuses qui s'ecoulent et se figent pourtant dans les asperites de fraicheurs, les chants plutot que les sons des metiers qui s'interpellent sans cesse au gre de la marche, se taisent, reprennent en choeur.
Des qu'elles se ressaisissent, elles figent cet ecoulement soit en une immense nappe solide, soit en une infinite d'aiguilles cristallisees, toujours en une chose qui participe necessairement de l'immobilite d'un point de vue.
55 (her Victor van der Lippe, 1514115), 59 (her Henninck Passow, 1515), 143 (her Tomes Fegesack, 1524/25), 252 (her Kort Hulsberch, her Johan Figent, 1534), 276 (her Hinrick Hulsberch, 1536).
Elle n'a pas non plus d'avenir dana un sens: n'est-elle pas l'eternelle adolescente que Proust fera mourir jeune pour la preserver de la malcdiction du vieillissement et des traits qui se figent de pompeienne facon?
(13) Ce sont donc ces bouleversements structuraux qui orientent (et figent) la disposition narrative a partir des scenarios, modifications independantes du theme de l'echec; ainsi s'explique le fait que l'episode demeure sans reelle conclusion et que le recit s'engage sur des voies differentes a la fin de la scene.
La autora lo reconoce y lo reitera en distintos momentos, por ejemplo cuando al rematar el tercer capitulo escribe: "Il faut souligner que dans ce genre d'affirmations nous avons affaire a des intrepretations pour ainsi dire retroactives, puisqu'elles figent le sens des poemes en conformite avec l'ideologie du Larrea tardif" (120).
In this connection Degn talks about the "processus par lequel Tiffauges lui-meme et ses objets deviennent des <<mythes>>, ne sont plus des etres vivants ayant leur vie propre [sic], mais des symboles qui se figent, se vident de leur humanite et de leur vie [...]" (129; cf.