Hebete

He`bete´


a.1.Dull; stupid.
Webster's Revised Unabridged Dictionary, published 1913 by G. & C. Merriam Co.
References in periodicals archive ?
Hebete et perplexe, le peuple hallucine face a toutes ces decheances qui rongent son quotidien.
Lucien, hebete par le rapide coup d'oeil qu'il jeta sur Paris, en entendant ces seduisantes paroles, crut n'avoir jusqu'alors joui que de la moitie de son cerveau; il lui sembla que l'autre moitie se decouvrait, tant ses idees s'agrandirent: il se vit, dans Angouleme, comme une grenouille sous sa pierre au fond d'un marecage.
Il ne se trouve chose, qui tant rende hebete le corps que la paresse [...] le labeur rend la longue jeunesse [...] il est necessaire de reposer quelque fois mais le plus souvent s'exerciter >> (49).
dans un premier temps, l'enfant traumatise ne comprend pas, il n'est pas prepare a ca, c'est quelque chose qui est hors de son monde, il ne sait pas quoi faire, il est hebete, il est K.O debout[beaucoup plus grand que].