Obstination

Ob`sti`na´tion


n.1.Obstinacy; stubbornness.
Webster's Revised Unabridged Dictionary, published 1913 by G. & C. Merriam Co.
References in periodicals archive ?
"Poemes de noir et de celebration dans la lumiere," as Bancquart has suggested to me they are, poems of marvelling and the unreassuring, poems of fear, anger even, yet poems of obstination, warm desire, conscious of gentleness and life's infinite music.
Schopenhauer, le philosophe avec des pretentions de fronde, garde en memoire par la posterite comme un pessimiste raffine, image qu'il avait cultivee avec obstination, etait extremement adequat pour etre oppose aux promoteurs d'une confiance immesuree dans le futur de l'humanite et dans son progres impossible a arreter.
Ce courant de pensee se caracterise par une vision esthetique, une contestation du progres, une volonte de reification de la culture du passe et une obstination a vouloir momifier la ville ancienne ou a en faire une ville-tableau.
De plus, les arrets recents de la Cour europeenne des droits de l'Homme, ne sement que plus de confusion dans leur obstination a rattacher la <<fonction parentale>> a l'identite du sexe du requerant.
Le texte parait ca et la delirant ("j'ai le coeur serre comme un cordon," I: 388, autographe non revu, vs "comme avec un cordon," Pl.I: 411; "la tete appuyee contre la croisiere," H: 570, autographe revu, vs "contre la croisee," PI.n: 56z, etc.), les differences sont parfois de taille ("dans mon isolement ennuye," x: 392, autographe non revu, vs "enneige," Plu: 413; "obstination furieuse," II: 156, autographe non revu, vs "fougueuse," Pl.II: 168.
Cette chaine de metaphores se presente, en fin de compte, comme la signature de ce que Robbe-Grillet nie avec tant d'obstination, a savoir l'existence d'un systeme preetabli qui justifierait le contenu narratif de son roman.
Using a rhetorical figure, prosopoeia, Montaigne has the deceased Socrates speak for himself: "Ne prenez pas a obstination ou desdain que, suivant la coustume, je n'aille vous suppliant et esmouvant a commiseration [Don't attribute it to stubbornness or disdain that, following custom, I refuse to move you to pity with entreaties]" (1030).
Devant leur obstination, il prit la main d'un des assaillants et la passa sur ses cheveux: "Tiens, he is colored.
As to the spirit of negation, it inhabits the protagonist, and he does not manage to liberate himself from it until the final pages of the novel, where it is explicitly qualified as demonic: 'La violence de mon obstination me saisissait encore parfois d'angoisse, obstination puerile et demoniaque qui ne se justifiait plus que par d'infimes raisons, ou deraisons telles que se soucier du "je-l'avais-bien-prevu"' (p.
que par grace especiale, de telle obstination [le] libere' (K [iii.sup.v]-K iiii: "God .