Sifflement

Sif´fle`ment


n.1.The act of whistling or hissing; a whistling sound; sibilation.
References in periodicals archive ?
Impressionnant en termes d'impact physique : on ressent de plein fouet le sifflement des balles, le souffle des bombes, la poussee des vagues.
<<[...] des [rains dont le sifflement s'eloigne dans la nuit noire; quelque part dans les gorges de I'Allier, me remplissant d'une nostalgie aussi dechirante que myste'rieuse [...]>> (Huston 1999, 105).
sifflement degonfle avec sifflement opaque puis un long opaque puis s'endort [SS] sifflement s'endort [ML] opaque puis s'endort (75)>>?.
Le "s" du mot serpent, qui est repete dans ce poeme de maniere obsedante, constitue d'ailleurs graphiquement une telle ebauche, de meme que le son [s] imite le sifflement de l'animal.
The tension between his attachment to Mignonne on the one hand, and the yearning for his regiment on the other, is suggested by the third startle reflex, which breaks the regular rhythms of the desert: "He knew what it was to tremble (tressaillir) at the sound of a bird--rare passenger--flying overhead" ("Il sut tressaillir en entendant au-dessus de sa tete le doux sifflement des ailes d'un oiseau,--rare passager!" 8: 1229-30).
La respiration faisait entre ses levres un sifflement douloureux." (Bernanos 1961, 176)
Puis, Igitur repond a ses ancetres qui l'interrompent par un sifflement: "Ne sifflez pas: parce que j'ai dit Finanite de notre folie!
La musique de Gustave Flaubert est une sorte de basse continue, sur laquelle chantent, comme un sifflement aigu de petite flute, des gammes soudaines de notes nerveuses.
Consideration clinique: Un souffle plus aigu, comme un sifflement, en particulier du cote veineux, peut laisser a penser a une stenose du vaisseau et doit etre pris en consideration.
Le progres qu'ont fait ces rives sauvages, dont le calme n'etait trouble lors de leur passage que par le sifflement des fleches iroquoises a travers la foret (60).