dementi

dementi

(demã̃ti)
n
formal an official denial or contradiction
References in periodicals archive ?
Au contraire, Renard a dementi son depart pour le moment tout en faisant savoir son intention de ne pas diriger les Lions lors des prochaines echeances, eliminatoires de la CAN 2021 et du Mondial 2022, depend de la fin du contrat liant les deux parties.
Le ministre de la Sante, de la Population et de la Reforme hospitaliere, Abdelmalek Boudiaf, a dementi, hier, l'existence d'une quelconque penurie de medicaments en Algerie, indiquant que des enquetes en cours determineront la destination du surplus des medicaments importes.
Apres avoir dementi l'information, le ministere de la Defense declare avoir accepte la demission du Chef d'etat-major de l'armee de terre, le General Mohamed Salah Hamdi.
Le porte-parole des Forces armees, le colonel Ahmed Ali, a categoriquement dementi ces nouvelles infondees.
Khartoum, 19 Avril (SUNA) -(SUNA) - La Banque Centrale du Soudan (BCS) a dementi les nouvelles publiees par certains journaux locaux, mercredi, sur l'augmentation du prix d'achat du dollar sur le marche parallele en les decrivant incorrect.
Sd Hassar a dementi les informations contenues dans l'article publie dans le journal +Akhbar Al Yaoum Al Maghribya+ au sujet des travaux de la commission de revision de la Constitution.
Other new hires and promotions include Gilbert Dementi Jr.
Summary: Le ministere de l'Interieur, par le truchement de son porte-parole officiel Soufiene Zaag, a dementi les informations faisant etat de la decouverte d'un camion piege stationnant dans une rue de
Alors que certains medias evoquaient une offre du PSG de 120 millions d'euros pour Cristiano Ronaldo, le president Nasser Al-Khelaifi a dementi. Ce dimanche matin, le quotidien espagnol AS faisait sa Une sur une offre de 120 millions d'euros du PSG refusee par le Real Madrid.
Pour sa part, Dounia Boutazout a fermement dementi l'information.
Le ministere de la defense a dementi l'information selon laquelle, le club d'equitation militaire a Kasserine a ete la cible de coups feu tires par des inconnus.
Le regime du president syrien Bachar al-Assad, conforte par l'appui russe, a dementi avant-hier vendredi les accusations des Etats-Unis sur un recours par ses troupes aux armes chimiques, et denonce l'intention americaine d'aider militairement les rebelles.