insultant

insultant

(ɪnˈsʌltənt)
adj
insulting
Mentioned in ?
References in periodicals archive ?
Parmi eux, le directeur d'une chaine de television ayant diffuse un film considere comme diffamatoire de l'islam; deux athees , pour insultes a l'Islam; deux sculpteurs, pour des oeuvres d'art jugees [beaucoup moins que]nuisibles a l'ordre public[beaucoup plus grand que] apres avoir declenche la colere de salafistes et de groupes religieux; deux rappeurs , pour une chanson insultant la police; cinq journalistes pour avoir critique les fonctionnaires et trois autres personnes Au un blogueur , un ancien conseiller du president de la Republique et un autre dirigeant syndical de la police Au pour avoir critique l'armee et sa chaine de commandement.
Plus de 150000 personnes se sont jointes a plusieurs groupes d'indignes (4), maudissant et insultant la page en question, et reclamant qu'elle soit interdite.
Je me souviens que durant l'exercice, on m'a demande de provoquer un rappel a l'ordre en insultant quelqu'un.
Le contexte est connu, la matiere a ete solidement abordee (4), mais la partie interessante a ete la reaction des participants au proces par rapport au discours juge arrogant et insultant de Raymond Poincare, l'avocat de Hallier, et en particulier les deux boutades celebres: << Nous sommes aux portes de l'Orient ou tout est pris a la Legere >> et <<Un Francais ne presente jamais des excuses >>.
Le coeur en est le roman << realiste >>, ecrit a des fins de propagande (le mot n'est pas insultant avant la fin des annees 1930), << pour faire aimer nos colonies >> (c'est le titre d'une collection des editions Peyronnet), par des hommes qui sont presque toujours eux-memes membres de l'administration coloniale et signent souvent d'un nom de plume.
L'elocution de Westby est heurtee ou empechee par les pleurs et les sanglots dans la gorge ou par sa toux de gros fumeur (toux toujours discrete et sans pathos) ; sa voix haute et au souffle court est presque fausse quand il parle de facon vehemente (exprimant une colere surjouee contre Mme Heiberg ou insultant les femmes en general a la suite de Strindberg, a la limite du ridicule).
Ces truands se defoulent en insultant et en lynchant ceux qui ont le malheur de tomber dans leurs mains, qu'ils soient enfants, personnes agees ou handicapes.
Vous saves mieux que moi qu'on est mieux obey quand on commande avec douceur et fermette qu'en insultant [ses hommes] et qu'en mesme tems qu'il ne faut point trop laisser a IT-habita la liberte d'un user librement avec ses nesgres .
Quelque ecrivain democrate a du voir la le moyen, a bon marche, de repandre dans le peuple le gout de l'histoire et de la peinture, commetant ainsi un double sacrilege et insultant a la fois la divine peinture et l'art sublime du comedien.
As if to make his reversal of Trublet's policy complete, there is also a jibe at the English nation, now typifying the worst of heresy and irreligion: 'Quoiqu'on dise des fougues des imaginations du midi, le flegme insultant, bien ou mal imite, des Insulaires de notre Nord-Ouest, est encore plus odieux' (p.
Mohamed Tamalt a eu maille a partir avec les autorites suite a des textes [beaucoup moins que] diffuses sur sa page Facebook, notamment (Aa) un poeme contenant des vers insultant M.
beaucoup moins que] Insultant [beaucoup plus grand que] et [beaucoup moins que] completement arbitraire [beaucoup plus grand que] Le 26 fevrier dernier, Gianni Infantino faisait v&oelig;u de [beaucoup moins que] transparence [beaucoup plus grand que], ce qu'il considerait comme etre [beaucoup moins que] la bonne gouvernance [beaucoup plus grand que].