insultant

insultant

(ɪnˈsʌltənt)
adj
insulting
Mentioned in ?
References in periodicals archive ?
Joan Nyanyuki, directrice d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l'Afrique et les Grands Lacs, a declare, dans un communique, sur le site web du surveillant des droits humains que Mme Nyanzi a ete criminalisee uniquement pour sa capacite creative a utiliser des metaphores et pour ce qui peut etre qualifie de langage insultant a l'encontre du leadership du President Museveni.
[beaucoup moins que]Le president Trump, lui, felicite des autocrates comme Vladimir Poutine et Kim Jong-Un, tout en insultant les dirigeants elus democratiquement des allies de l'OTAN tels que Justin Trudeau et Angela Merkel[beaucoup plus grand que].
Mais Richard Nelson (5) raconte comment un chasseur koyukon, fatigue de trouver ses lignes de trappe demolies par les gloutons, se debarrassa d'eux en insultant la carcasse de l'un d'entre eux.
Je me souviens que durant l'exercice, on m'a demande de provoquer un rappel a l'ordre en insultant quelqu'un.
Le contexte est connu, la matiere a ete solidement abordee (4), mais la partie interessante a ete la reaction des participants au proces par rapport au discours juge arrogant et insultant de Raymond Poincare, l'avocat de Hallier, et en particulier les deux boutades celebres: << Nous sommes aux portes de l'Orient ou tout est pris a la Legere >> et <<Un Francais ne presente jamais des excuses >>.
2?), (ii) une question de droit (quelle est l'infraction potentiellement applicable?) et (iii) une question d'application (le comportement de Brutus etait-il insultant) (167).
Voire insultant. Leonardo a vraisemblablement le sentiment que la Ligue a voulu lui faire payer ses declarations pas tres aimables a l'egard du football francais, de la formation francaise, et de ses acteurs en general depuis son retour a Paris.
Le coeur en est le roman << realiste >>, ecrit a des fins de propagande (le mot n'est pas insultant avant la fin des annees 1930), << pour faire aimer nos colonies >> (c'est le titre d'une collection des editions Peyronnet), par des hommes qui sont presque toujours eux-memes membres de l'administration coloniale et signent souvent d'un nom de plume.
L'elocution de Westby est heurtee ou empechee par les pleurs et les sanglots dans la gorge ou par sa toux de gros fumeur (toux toujours discrete et sans pathos) ; sa voix haute et au souffle court est presque fausse quand il parle de facon vehemente (exprimant une colere surjouee contre Mme Heiberg ou insultant les femmes en general a la suite de Strindberg, a la limite du ridicule).
Ces truands se defoulent en insultant et en lynchant ceux qui ont le malheur de tomber dans leurs mains, qu'ils soient enfants, personnes agees ou handicapes.
A former consultant, he tells how some of his patients referred to him as an "insultant", a phrase he now understands.
Vous saves mieux que moi qu'on est mieux obey quand on commande avec douceur et fermette qu'en insultant [ses hommes] et qu'en mesme tems qu'il ne faut point trop laisser a IT-habita la liberte d'un user librement avec ses nesgres ...