repassage

re·pass

 (rē-păs′)
v. re·passed, re·pass·ing, re·pass·es
v.tr.
1. To pass (something) again.
2. To cause to pass again in the opposite direction.
v.intr.
To pass again; go by again.

re·pas′sage (-ĭj) n.
American Heritage® Dictionary of the English Language, Fifth Edition. Copyright © 2016 by Houghton Mifflin Harcourt Publishing Company. Published by Houghton Mifflin Harcourt Publishing Company. All rights reserved.

repassage

(riːˈpæsɪdʒ)
n
1. a passage back or return, a repass or act of repassing
2. the right to pass again
Collins English Dictionary – Complete and Unabridged, 12th Edition 2014 © HarperCollins Publishers 1991, 1994, 1998, 2000, 2003, 2006, 2007, 2009, 2011, 2014
References in periodicals archive ?
As it stands, if a court invalidates an entire law and sends it back to the legislature, a determined minority can prevent the repassage of even a single provision of the original law.
Soukaina Tantaoui propose un service de collecte, le lavage, le repassage et la livraison de linge au prix raisonnable de 15 DH/kg.
recognition of public rights in "passage and repassage with ...
C'est moi qui fais le repassage, mais c'est tres rare, parce que je n'aime pas du tout le faire !
Selon un jeune vendeur, cet effort supplementaire finit toujours par payer, assurant qu'il procede lui-meme au repassage des modeles pour leur donner un coup de neuf.
On retrouve alors des taches telles que le dechiquetage du papier de brouillon en tines lanieres qui seront ensuite stockees, la production de la pate a papier (qui est le resultat des lanieres de papier de brouillon qui ont ete trempees pendant vingt-quatre heures dans l'eau), la fabrication proprement dite des feuilles de papier recycle a l'aide de tamis et de feutres absorbants, l'essorage de ces feuilles pour en oter le surplus d'eau, le controle de la qualite des feuilles produites ou encore le repassage des feuilles qui ont pris la forme du support sur lequel elles sechaient, afin de leur donner un aspect de cartes de souhaits.
>> Des proprietaires occidentaux de blanchisseries ont mise egalement sur l'argument de la malproprete des buanderies chinoises pour accaparer cette part du marche du lavage et repassage. Un article du journal Le Soleil paru en 1915 reproduisait une lettre de plainte adressee au Bureau de sante de la Ville de Quebec, qui avait ete expediee par un concurrent des Cantonais :